Comment économiser des centaines d’euros sur la revente de votre parking

Comme pour tout bien immobilier en copropriété, la loi Alur impose aux propriétaires de parkings qui souhaitent signer un compromis de vente de fournir des documents à l’acquéreur. Parkagence a défriché pour vous tous les coûts cachés d’une vente auxquels vous pouvez échapper grâce à quelques astuces. Voici comment économiser des centaines d’euros sur la revente de votre parking.

 

Mettez votre parking en vente en agence 

Cela peut paraitre antinomique, mais c’est bien la vérité : confier la vente de votre parking à une agence peut vous faire économiser de l’argent lors de la revente de votre place de parking. Mais attention, ceci doit se faire dans des conditions bien précises que vous devez négocier, et pas avec n’importe quelle agence.

N’oubliez jamais que c’est vous qui décidez lorsque vous souhaitez mettre votre parking en vente en agence : si les conditions ne vous conviennent pas, changez d’agence.

 

Mettez commission d’agence à la charge de l’acquéreur

Les honoraires d’agence peuvent être soit à la charge de l’acquéreur, soit à la charge du vendeur. Ce qui fera la différence pour vous, c’est que concrètement, lors de la négociation avec un acquéreur potentiel, si la commission d’agence est à la charge de l’acquéreur, l’agence n’aura aucune excuse pour vous faire baisser votre prix net vendeur. Si l’agence trouve un acquéreur qui fait une proposition a un prix inférieur à ce que vous souhaitez, restez ferme et faites confiance à l’agent dont c’est le rôle de négocier. Si vous tombez sur une bonne agence, le négociateur en charge de votre dossier sera suffisamment habile pour vous obtenir le prix souhaité.

Ainsi, dans la majorité des cas, vous vendrez plus cher et/ou plus vite à travers une agence que si vous aviez vendu en direct.

Négociez un mandat exclusif contre les diagnostics techniques offerts

Lorsque vous vendez votre place de parking, vous devez faire réaliser des diagnostics techniques amiante, termites et l’état des risques et pollutions au sol. Cela vous coutera environ 130€. Mais pour avoir l’assurance de vendre votre parking, demandez en contrepartie que les diagnostics techniques vous soient offerts si l’agence trouve un acquéreur.

Faites rédiger le compromis de vente par l’agence

Pour sceller l’accord du vendeur et de l’acquéreur et les termes de cet accord, il est important de rédiger ce que l’on appelle un avant-contrat. Sans avant-contrat, vous prenez le risque que durant les trois mois que dure la vente, votre acquéreur se rétracte. Vous devrez alors tout recommencer. Les notaires peuvent rédiger une promesse pour vous mais cela prendra plusieurs semaines et vous coûtera 125€ d’enregistrement. En revanche, si c’est l’agence immobilière qui le rédige le compromis et le fait ensuite valider par votre notaire, alors l’avant-contrat est gratuit.

Quant à la commission d’agence, il n’est pas nécessaire de la négocier : avant d’entrer dans une agence, regardez sur la vitrine la grille des tarifs. S’ils sont supérieurs à 15%, passez votre chemin et rappelez-vous que vous avez donc tout à y gagner à travailler avec une autre agence.

 

Réalisez votre propre pré-état daté

L’un des autres documents requis par la loi Alur avant la signature d’un avant-contrat est le pré-état daté. Il ne faut pas le confondre avec l’état daté car ce sont deux documents distincts. Le pré-état daté donne des éléments factuels et chiffrés sur la santé financière de la copropriété. Mais surtout sur le coût des charges et travaux payés les deux années précédentes pour le lot objet de la vente.

La loi interdit aux syndics de facturer les pré-état datés de façon très claire. Ils ont aussi l’obligation de mettre à disposition via un extranet l’ensemble des documents liés à la copropriété. Par exemple, le règlement de copropriété, les modificatifs, les procès verbaux d’assemblée générale, le carnet d’entretien et la fiche synthétique, entre autres.

Cependant, le pré-état daté est à fournir soit par le syndic, soit par le vendeur qui a la possibilité de le rédiger lui-même. Et pour ce faire, en théorie, les syndics doivent mettre à disposition tous les éléments permettant aux propriétaires de rédiger eux-mêmes leur pré-état daté. Mais lorsque l’on n’a pas de diplôme de comptable et pas l’habitude, c’est un projet complexe. Néanmoins, notamment lorsque l’on a plusieurs parkings, il est intéressant de réfléchir au sujet. En effet, vous pouvez quand même le demander au syndic, qui parfois ne vous le facturera pas (mais souvent vous facturera l’état daté plus cher). Parfois encore, le syndic appellera ce document un « document acquéreur » et vous le facturera plusieurs centaines d’euros, contournant alors la loi. Si le syndic vous annonce ce prix, alors lancez-vous dans sa rédaction si vous en avez le temps et le courage.

En revanche, l’état daté peut être fourni uniquement par le syndic et son coût vous sera facturé sans que vous puissiez le contester. Le pré-état daté est souvent facturé entre 180 et 300€ par les syndics, que ce soit pour un lot d’appartement ou de parking.

Inscrivez-vous à notre newsletter!

 

Négociez le coût de l’état daté avec le syndic en assemblée générale

Si vous anticipez suffisamment la vente de votre place de parking, alors vous pourrez économiser plusieurs centaines d’euros sur la vente de votre parking. Chaque année, le contrat du syndic est remis en jeu lors de l’assemblée générale annuelle. C’est l’occasion rêvée de négocier le prix de l’état daté pour votre place de parking. Exigez que son coût soit au moins deux fois inférieur à celui d’une habitation, et au mieux, qu’il soit offert. Pour se faire, n’hésitez pas à envoyer une lettre recommandée au syndicat demandant à ce que ce point soit mis à l’ordre du jour de la prochain AG. Vous pouvez aussi contacter le président du conseil syndic car c’est lui qui négocie les tarifs du syndic. 

 

Négociez le prix des diagnostics techniques

Si malgré toutes les bonnes raisons énoncées précédemment vous ne souhaitez pas travailler avec une agence immobilière, alors vous devrez faire réaliser vos diagnostics techniques vous-même. Vous devez pour cela mettre en concurrence plusieurs diagnostiqueurs jusqu’à aboutir à un prix avoisinant les 100€.

Maintenant que vous savez comment économiser des centaines d’euros sur la revente de votre parking, N’hésitez pas à contacter Parkagence au 06 44 66 22 37 ou contact@parkagence.fr

 

Recevez notre Newsletter

Articles qui pourraient vous intéresser

5 erreurs à éviter pour acheter un parking

5 erreurs à éviter pour acheter un parking

Trouver un espace pour garer son véhicule devient de plus en plus compliqué. Cette difficulté est d’autant plus présente dans les grandes villes et explique l’essor de l’investissement dans les parkings. Encore faut-il bien connaître les enjeux d’une telle transaction...

Points d’attention à respecter quand on boxe un parking

Points d’attention à respecter quand on boxe un parking

  Boxer une place de parking demande une attention particulière sur certains points. Effectivement, il est important d’avoir un avis critique et d’être informé sur la réglementation juridiques et techniques indispensables autour de cette construction. Voici...

Doit-on payer une taxe d’habitation sur un parking ?

Doit-on payer une taxe d’habitation sur un parking ?

Doit-on payer une taxe d’habitation sur un parking ? On peut trouver de nombreuses interprétations de l'article 1409 du Code général des impôts sur Internet, c’est pourquoi Parkagence a souhaité délivrer une information claire et vérifiée. Les impôts font-ils la...